Présentation de la filière « Dérivés de dattes »

En Tunisie le secteur des dattes occupe une place de choix. La Tunisie est le premier exportateur mondial de dattes en terme de valeur, et les dattes sont le deuxième produit d’exportation de la filière agroalimentaire tunisienne après l’huile d’olive.

Dans les zones oasiennes, les revenus de la majorité de la population sont liés au palmier dattier.

En Tunisie on cultive plus que 200 variétés de dattes, mais la plus répandue reste  la variété Deglet Ennour.

La production de Deglet Ennour représente 30% de la production mondiale et 70% de la production nationale totale de dattes.

Au cours des dix dernières années la production en Tunisie a plus que doublé; les exportations de  dattes certifiées biologiques sont également en train d’augmenter et représente presque 10% des recettes.

En Tunisie le gros des efforts de valorisation se concentre sur la chaîne de valeur de la datte fraîche conditionnée.

Tandis qu’ une stratégie et une série d’avantages sont octroyées à la production des dattes fraîches, les dérivés de dattes pour leur part sont considérés  comme une activité économique annexe.

Mais cela est appelé à changer. 

Les dérivés de dattes se produisent surtout à partir de l’écart de tri des dattes fraîches collectées qui représente aujourd’hui environ 30%.

Avec le réchauffement climatique, la qualité des dattes tunisiennes est en train de changer, ce qui implique une augmentation de la matière première disponible pour la transformation.

Les écarts de tri s’achètent à des prix très bas, mais après transformation la valeur peut se multiplier par cinq.

La chaîne de valeur des dérivés de dattes peut  devenir plus rentable que celle des dattes fraîches. Par ailleurs ,  la période de conservation des dattes transformées est plus longue, ce qui offre  une plus grande  flexibilité pour la commercialisation.

Le secteur privé est de plus en plus conscient des opportunités qui se présentent.

En Tunisie il y aujourd’hui une quarantaine d’entreprises et plus d’une vingtaine de start-up qui produisent les dérivés de dattes. 

La demande internationale pour les dérivés de dattes est en train d’augmenter.

Entre 2014 et 2018 la valeur des exportations de la pâte de dattes a presque triplé, tandis que la valeur des exportations des dattes à usage industriel a plus que doublé sur la même période.

Le fait que la  transformation soit  réalisée à l’étranger représente un manque à gagner important. 

Même si le principal produit de la filière est la pâte de dattes, quelques sociétés tunisiennes sont déjà orientées vers l’innovation et produisent différents produits agroalimentaires, diététiques et même cosmétiques tel que les sirops, sucres, vinaigres, succédanés de café, barres énergétiques, chocolats, farines, poudre de noyaux, huile de noyaux de dattes etc.  

Le potentiel du secteur dérivés de dattes reste loin d’être exploité.

Le projet PAMPAT 2 collabore de façon étroite avec le Ministère de l’Industrie, le Groupement Interprofessionnel des Dattes (GID) et le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX)  pour appuyer le développement de la filière dérivés de dattes en Tunisie.

Copyright @ 2020 PAMPAT TUNISIE