Présentation de la filière « Dérivés de dattes »

La filière des dattes Tunisiennes se situe au deuxième rang au niveau des exportations des produits agricoles après l’huile d’olive. En 2019, elle a participé à 18.3% de la valeur totale des exportations alimentaires nationales.

En terme de recettes d’exportations, la Tunisie est le premier exportateur mondial de dattes fraîches et occupe la quatrième place mondiale au niveau des quantités exportées sur plus de 80 pays.

La production de dattes en Tunisie est répartie entre les régions de kébili, Tozeur, Gabes et Gafsa.

Dans les oasis tunisiennes on cultive plus que 200 variétés de dattes, mais celle qui est la plus produite est la variété prestigieuse « Deglet Nour » qui représente plus de deux tiers de la production nationale et plus de 80 % des dattes tunisiennes exportées.

Elle possède des caractéristiques organoleptiques spécifiques (goût, saveur, texture…) en plus de sa spécificité de pouvoir être conservée assez longuement sous forme branchée.

Commercialisée sous forme de dattes branchées naturelles et de dattes en vrac conditionnées, la principale variété tunisienne est aujourd’hui directement associée à l’image de la Tunisie.

Afin de satisfaire les exigences de plusieurs consommateurs mondiaux, l’offre tunisienne s’est diversifiée et s’est enrichie, notamment avec la gamme des dattes biologiques qui sont exportées depuis 1992.

La chaine de valeur des dattes en Tunisie et une chaine qui présente encore des potentiels de création d’emplois non encore exploités du fait de la faible valorisation et transformation des dattes. En effet, les pertes de dattes sont estimées à 30 000 tonnes sous forme de déchets provenant soit des stations de conditionnement soit directement de la palmeraie et se vendent à des prix très bas sur le marché local.

Par ailleurs, plusieurs variétés communes de dattes peuvent également constituer une matière première pour la transformation.
Le développement des produits à base de dattes permettra de rentabiliser au mieux l’activité des unités de conditionnement qui vont transformer les écarts de tri et leur procurer ainsi une forte valeur ajoutée.

La transformation de ces écarts en confiture, pâte de dattes utilisée pour les pâtisseries, etc. permettrait de créer cinq fois plus de revenus comparés à l’utilisation des écarts pour l’alimentation animale ou comme engrais.

En plus, c’est une activité qui se poursuit toute l’année et qui ne dépend pas de la période de production d’où la création d’une masse de travail continue.
Malgré une demande de plus en plus importante essentiellement par les industries alimentaires, l’industrie de la transformation de dattes est naissante et nécessite un soutien pour se développer.

En ce qui concerne les exportations des dérivés de dattes, les quantités sont passées entre 2014/2015 et 2017/2018 de 6,000 Tonnes à 10,000 Tonnes, soit une augmentation de 150%. La gamme de produits transformés à base de dattes est très large, mais le nombre d’opérateurs reste encore réduit.

Les principaux marchés d’exportation pour les dérivés de dattes sont: l’Europe, les Pays du Golf, l’EEUU, la Turquie, l’Inde, le Japon et la Malaisie.
Le plan d’action qui sera mis en œuvre dans le cadre du Pampat 2 en collaboration avec tous les partenaires publics et privés permettra de promouvoir une activité à forte valeur ajoutée pour la filière.

Copyright @ 2020 PAMPAT TUNISIE