Figue de Barbarie Biologique

Au démarrage du projet PAMPAT 1 le secteur de la transformation de la figue de barbarie biologique en Tunisie ne comptait que cinq entreprises.

Pour développer le secteur, l’ONUDI en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture a initié un programme de formation pour les jeunes porteurs de projets pour les accompagner dans la mise en place de leurs entreprises et dans la démarche de certification bio.

Au cours des trois dernières années le nombre d’opérateurs a sextuplé. 34 entreprises ainsi que 14 jeunes porteurs d’idées d’investissements sont actuellement appuyés par le projet PAMPAT.

Dans le gouvernorat de Kasserine, le centre de production national de la figue de barbarie, l’évolution a été particulièrement visible. En 2014 seule une entreprise travaillait dans la transformation de la figue de barbarie, aujourd’hui on en compte 14.

L’investissement dans le secteur depuis le démarrage du projet PAMPAT a été de 15 millions de dinars tunisiens. Environ 1000 emplois permanents et saisonniers ont été créés surtout au profit des femmes.

Plusieurs start-up se sont vu décernées des distinctions nationales, telle que celle de « Femme Entrepreneure de l’Année ». La filière a connu également une grande diversification de la gamme de produits.

Au tout début, le secteur se focalisait presque exclusivement sur l’huile de pépins de figue de barbarie bio, un produit cosmétique anti-age très prisé. Mais aujourd’hui les entreprises proposent aussi des gels, des crèmes, des savons, des shampoos, des déodorants et beaucoup d’autres produits avec plus de valeur ajoutée.

D’ailleurs les opérateurs ont également développé une large gamme de produits agroalimentaires notamment les compléments alimentaires, le vinaigre aux multiples bienfaits ou encore la confiture, le sirop, le jus, le miel, le café ou le couscous enrichi.

Pour appuyer les entreprises à accéder aux marchés, le Ministère de l’Agriculture avec l’appui du projet PAMPAT 1 a lancé début 2017 le programme de promotion «Organic Cactus Seed Oil – Origin Tunisia» qui vise à faire connaître l’huile de pépins de figue de barbarie biologique sur les marchés.

Ce programme national constitue la seule initiative institutionnelle de promotion du secteur cosmétique tunisien. Les entreprises du secteur ont participé ensemble dans des stands groupés à des salons en Allemagne, France et Emirats Arabes Unis ainsi qu’à des événements et salons en Tunisie.

Un programme de médiatisation a également été mis en place. Aujourd’hui les produits issus de la figue de barbarie occupent déjà la 5ème place des exportations tunisiennes du secteur biologique.

Pour structurer davantage ce secteur grandissant en pleine évolution, les entreprises avec l’appui du projet PAMPAT ont établi en 2018 l’ANADEC, l’association nationale de développement du cactus, qui regroupe la majorité des opérateurs à travers toute la Tunisie.

L’ANADEC est chargée de la promotion de toute la filière et organise la participation groupée des opérateurs dans différents évènements et salons. En 2019 l’ANADEC a mis en place pour la première fois le festival annuel de la figue de barbarie à Kasserine.

Le développement de l’entreprenariat dans la filière cosmétique et agroalimentaire a également eu des retombées positives sur la demande pour les produits agricoles certifiés bio des agriculteurs.

L’implication de plus de 600 agriculteurs a permis de certifier Bio d’importantes superficies de figue de barbarie avec l’appui du projet PAMPAT; la figue de barbarie bio se commercialise 50% plus chère que le produit conventionnel.

Grâce à l’augmentation de la demande industrielle, les agriculteurs ont trouvé des voies pour écouler les fruits de deuxième choix qui ne pouvaient pas être commercialisés sur le marché du frais.

Cette filière dynamique et en pleine mutation continuera à être appuyée dans le cadre du PAMPAT 2.

   

Copyright @ 2020 PAMPAT TUNISIE