Harissa avec Food Quality Label Tunisia

Le Food Quality Label est un signe distinctif du Ministère de l’Industrie pour promouvoir les produits de qualité spécifique supérieure telle que la harissa. Quand le projet PAMPAT 1 a démarré aucun produit en Tunisie n’était certifié. L’ONUDI a appuyé le Ministère de l’Industrie ainsi que le Groupement des Industries des Conserves Alimentaires (GICA) à mettre en place le système de gestion et de contrôle pour la harissa avec Food Quality Label Tunisia. 

L’ONUDI a également appuyé les entreprises de harissa et plus de 300 fournisseurs de piments pour se conformer aux exigences du label. Aujourd’hui 9 marques sont certifiées en Tunisie, qui représentent 50% de la production nationale. Ces entreprises sont auditées par l’Institut National de Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI), qui sera bientôt le premier organisme accrédité en Tunisie pour la certification de la harissa labélisée. 
 
En parallèle, un programme de promotion pour la «Tunisian Harissa » a été mis en place avec le GICA  et les entreprises certifiées pour faire connaître la
harissa au grand public dans plusieurs pays européens ainsi qu’aux Etats-Unis. C’est dans ce
cadre que plusieurs collaborations avec des associations de chefs cuisiniers tunisiens et étrangers de renommée ont été établies et ont pu mobiliser l’attention des médias tels que France 24, Euronews et Al Arabia. Aujourd’hui la harissa et l’huile d’olive sont les seuls produits agroalimentaires en Tunisie autour desquels une approche de promotion groupée sur les marchés a été développée.

Les différentes activités promotionnelles menées à l’international ont permis aux entreprises de harissa  labélisées de quintupler leurs marchés d’exportation. La démarche a également eu un impact sur les agriculteurs-fournisseurs, qui ont enregistré une hausse des prix pour leurs piments de qualité supérieure allant jusqu’à 25%.

L’intérêt croissant pour la harissa tunisienne a poussé les institutions à réfléchir davantage aux processus de valorisation du produit phare tunisien. Ainsi avec l’appui du PAMPAT, le GICA a équipé son laboratoire et a entamé les analyses de la capsaïcine, le composant actif du piment qui permet de définir le niveau de piquant de la harissa.
Les industriels pourront ainsi diversifier leur gamme de produits et développer de la harissa avec différents niveaux de « piquant » afin  de mieux positionner le produit sur les marchés étrangers. C’est dans ce cadre que le PAMPAT a appuyé le GICA pour mettre en place un panel d’experts dégustateurs pour la harissa. Les panels de dégustation  existaient déjà pour des produits très prisés à l’international comme l’huile d’olive, mais il s’agit d’une première pour la harissa, qui se prépare ainsi à jouer dans la cour des grands.
 
Bientôt le produit phare tunisien franchira un nouveau palier. Avec l’appui du PAMPAT, l’Institut National du Patrimoine a pris en main le dossier pour enregistrer le savoir-faire de la harissa tunisienne dans la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Cette reconnaissance internationale de la harissa représentera un grand acquis pour promouvoir davantage les produits du terroir tunisiens sur les marchés.
 

  Vidéo sur la harissa avec Food Quality Label Tunisia

Site web de la harissa tunisienne avec Food Quality Label 

Le PAMPAT 1 a également mis l’accent sur la valorisation du savoir-faire ancestrale de la harissa en appuyant trois groupes de femmes rurales qui produisent la harissa de façon traditionnelle.

La société mutuelle des services agricoles (SMSA) Tahadi qui regroupe 164 femmes dans le gouvernorat de Kairouan est désormais considérée comme un modèle de réussite.
Avec l’appui de l’ONUDI, la SMSA est entrée en production en 2015 avec la harissa «ERRIM».

Tahadi commercialise ses produits en Tunisie et a exporté en Suisse et en France. Depuis 2018, la SMSA produit de la harissa certifiée biologique pour répondre à une demande du marché.

Copyright @ 2020 PAMPAT TUNISIE