Présentation de la filière figue de barbarie

Avec une superficie totale qui avoisine les 600,000 ha et un rendement de 4 tonnes par ha de produits frais, la Tunisie est l’un des pays qui possède les plus importantes superficies d’implantation de figuiers de barbarie au monde.

C’est également une filière qui contribue largement au développement social de plusieurs régions du pays. Kasserine est le gouvernorat où la culture du figuier de barbarie est la mieux structurée. Plus de 16% de la superficie nationale plantée se trouve à Kasserine. La région de Zelfen à elle seule dispose de 25,000 hectares de plantations.

Au cours des  dernières années, les plantations certifiées bio à Kasserine ont augmenté considérablement. Aujourd’hui 2845 ha  sont certifiés bio à Kasserine.

En ce qui concerne le volet de la transformation, le produit phare de la filière est l’huile de pépins de figue de barbarie bio, un produit dermatologique anti-âge. Il faut 30 kilos de pépins de figue de barbarie soit une tonne de fruits pour extraire par pression à froid un litre de cette huile.

Une norme tunisienne pour l’huile de pépins de figue de barbarie est en train d’être développée depuis fin 2018.

La production d’huile de pépins de figue de barbarie en Tunisie ne cesse d’augmenter et dépasse aujourd’hui les 17 tonnes par an. Il y a quelques années, le secteur de la transformation de la figue de barbarie bio en Tunisie était embryonnaire; le nombre d’entreprises pouvait se compter sur les doigts d’une main. Aujourd’hui le secteur compte une trentaine d’opérateurs. L’investissement dans le secteur durant les trois dernières années a été de 3 Millions d’Euros.

Les start-ups ont permis de créer prés d’un millier de  nouveaux postes d’emploi permanents et saisonniers. La plupart des entreprises en Tunisie sont  déjà certifiée bio. Le dynamisme du secteur est dû en grande partie aux femmes. En effet, plus de la moitié des nouvelles entreprises sont gérées par des femmes. 80% des salariés permanents et saisonniers des sociétés nouvellement établies sont des femmes et environ 70% de l’emploi dans l’agriculture est féminin.

Dernièrement, la filière a également connu une grande diversification de la gamme de produits. Au tout début, le secteur se focalisait presque exclusivement sur l’huile de pépins de figue de barbarie et les produits cosmétiques, mais aujourd’hui les entreprises mettent également en avant le vinaigre parapharmaceutique, le sirop sans sucre ajouté, les confitures et les compléments alimentaires.

Le secteur développe également de plus en plus de produits cosmétiques pour le consommateur final notamment des gels, des crèmes et des savons, plutôt que se limiter à la production du vrac. Les produits de la filière s’exportent sur plus d’une vingtaine de marchés extérieurs.

Selon une enquête, le nombre d’entreprises exportatrices est passé de 4 en 2014 à 23 en 2019. Pour structurer davantage ce secteur grandissant en plein évolution, les entreprises ont récemment pris l’initiative de créer l’ANADEC Tunisie, l’association nationale de développement du cactus, qui regroupe la majorité des acteurs (entreprises, sociétés mutuelles de services agricoles, groupements de développement agricole) à travers toute la Tunisie.

La promotion sectorielle et la collaboration entre les entreprises a démarré en 2017 dans le cadre de l’initiative nationale de promotion de l’huile de pépins de figue de barbarie sous le logo «Organic Cactus Seed Oil – Origin Tunisia ».  Les produits de la filière figue de barbarie occupent le 5ème rang des exportations certifiées bio en Tunisie.

Le développement de la filière figue de barbarie en Tunisie a bénéficié d’une manière substantielle de l’appui du PAMPAT (phase 1).

Copyright @ 2020 PAMPAT TUNISIE