Présentation de la filière « Grenades »

La production de grenades est très ancienne en Tunisie et remonte, au moins, à l’époque phénicienne.

Aujourd’hui la Tunisie est classée parmi les 10 premiers pays producteurs et représente 3% de l’offre mondiale

La production nationale est en train d’augmenter rapidement avec une croissance de 30% entre 2018 et 2019.A travers   toute la Tunisie des centaines d’hectares de nouvelles plantations voient le jour .

En effet, le grenadier s’adapte facilement  à l’environnement et aux températures et peut être cultivé dans des zones agricoles très difficiles pour d’autres cultures.

Plus d’un tiers de la production provient des oasis littorales de Gabés, suivi par le gouvernorat de Béja et Kairouan.

La filière grenade est considérée aujourd’hui comme un secteur stratégique pour les autorités tunisiennes au vue de la demande croissante pour ce «super food».

La grenade avec ses taux élevés d’acide punicique est chaque fois plus appréciée à l’international pour ces qualités nutritionnelles et antioxydantes exceptionnelles. Les bénéfices pour la santé sont l’un des principaux moteurs du succès commercial des grenades. 

La qualité des grenades tunisiennes et notamment la variété Gabsi est bien reconnue sur les marchés internationaux.

Les exportations des grenades sont en train d’augmenter et ont plus que doublé ces dernières années. Néanmoins, le taux d’exportation reste faible et représente moins de 10% de la production.

En plus, les ventes extérieures sont très peu diversifiées. La Lybie absorbe en effet  plus de 85% des exportations et est suivie par l’Italie et la France qui arrivent loin derrière .

Pour que la Tunisie puisse améliorer sa position à l’international, plusieurs défis sont à relever par la filière qui devra devenir plus compétitive à plusieurs  niveaux notamment de la productivité, la logistique, les standards de qualité ainsi que  le marketing. 

Dans ce contexte les labels de qualité peuvent jouer un rôle important comme outils de différenciation.

Actuellement , la production biologique couvre seulement 70 hectares en Tunisie, malgré la grande demande pour ce type de certification.

La seule indication géographique reconnue de la filière, celle de la «Grenade de Gabés » n’est pas valorisée   dans le  commerce, tandis que la future appellation d’origine contrôlée pour la «Grenade de Testour » n’est pas encore enregistrée.

Gabés au Sud et Testour au Nord représentent les deux pôles de production les plus connus en Tunisie.

Dans les deux villes la grenade est le produit phare par excellence et dispose même de son propre festival annuel. La grenade joue également un rôle important dans la gastronomie locale.

Une autre voie de valorisation de la grenade tunisienne est celle de la transformation.

Ce superfood est devenu un ingrédient prisé pour la préparation des jus, sirops, confitures, vinaigre  et bien d’autres produits  .

L’huile de pépins de grenade entre également dans la composition de plusieurs compléments alimentaires et produits cosmétiques.

Le nombre d’entreprises de transformation en Tunisie est pour l’instant très limité, mais il est appelé à augmenter au  vue de la grande demande pour les produits issus de la grenade à l’international. 

Le projet PAMPAT 2 collabore de façon étroite avec le Ministère de l’Agriculture et le Groupement Interprofessionnel des Fruits (GIFRUITS) pour appuyer le développement de la filière grenades en Tunisie.

Les différentes pistes de valorisation et de diversification seront abordées dans le cadre du projet afin que la filière grenade puisse améliorer son positionnement  à l’international.

La Grenade de Tunisie, Toute la richesse d’un fruit.

Copyright @ 2020 PAMPAT TUNISIE